Le film Shooting Dogs (Tuer les chiens) retrace les circonstances dans lesquelles, le 11 avril 1994, fut perpétré le massacre des Tutsi réfugiés au sein de l’Ecole technique officielle (ETO) de Kigali. Cet établissement, administré par des prêtres catholiques salésiens, était, au moment du déclenchement du génocide, placé sous la protection de soldats belges de la Minuar (force onusienne au Rwanda), ce qui explique l’afflux de Tutsi venus y trouver refuge dès le 7 avril. Quatre jours plus tard, les soldats belges, emboîtant le pas des soldats français venus évacuer les ressortissants occidentaux, quittèrent l’ETO sans préavis, abandonnant plus de deux mille réfugiés aux milices génocidaires qui n’attendaient que ce départ pour commencer le massacre.

Inscrivez-vous pour lire cet article. C'est rapide et c'est gratuit!
Nous proposerons bientôt un formulaire de paiement à prix libre pour faciliter la diffusion de textes réunis sur ce site tout en permettant le financement de l'impression de la revue au format papier.


En attendant, vous pouvez nous aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.


Vous inscrire sur ce site

Pour vous inscrire.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


Titre : Sauver le chien de l’ambassade de France
25209 signes + À l’intérieur de la rubriqueN°2 • 2008
Popularité:  +
Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.