Ancien employé du Centre culturel français à Kigali, Vénuste Kayimahe a été pendant de nombreuses années témoin direct de la diplomatie française au Rwanda. Rappelons qu’il est l’auteur d’un livre fondamental pour comprendre ce qui s’est passé : France-Rwanda, les coulisses du génocide, paru chez Dagorno en 2001.

Il réagit dans cet article aux récentes déclarations de Bernard Kouchner à Kigali, et revient sur l’ensemble de la problématique pour constater « qu’au fil du temps, l’obstination de la France dans son refus de reconnaître la nature et la mesure des torts qu’elle a infligés aux autres nations est une constante de sa politique ». Il appelle néanmoins à l’indispensable reconnaissance des responsabilités françaises – et aux nécessaires réparations.

Inscrivez-vous pour lire cet article. C'est rapide et c'est gratuit!
Nous proposerons bientôt un formulaire de paiement à prix libre pour faciliter la diffusion de textes réunis sur ce site tout en permettant le financement de l'impression de la revue au format papier.


En attendant, vous pouvez nous aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.


Vous inscrire sur ce site

Pour vous inscrire.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


Titre : Les responsabilités de la France dans la tragédie rwandaise vont bien au delà de la faute politique
53342 signes + À l’intérieur de la rubriqueN°2 • 2008

Site référencé  France-Rwanda, les coulisses du (...)
Popularité:  +++
Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.