La France et son armée sont accusées d’avoir aidé des génocidaires en connaissance de cause, à la même époque, au Rwanda et en Bosnie.

Le présent article examine et recoupe des sources officielles et militaires, dont celles émanant de l’amiral Jacques Lanxade. Celui-ci dirige l’armée en bénéficiant d’une concentration de pouvoirs sans précédent.

Largement indifférent au sort des minorités, il soutient des régimes forts et leurs armées.

Ses actions dessinent un tableau cohérent des interventions militaires françaises au Rwanda et en Bosnie, où il joue un rôle de premier plan.

Inscrivez-vous pour lire cet article. C'est rapide et c'est gratuit!
Nous proposerons bientôt un formulaire de paiement à prix libre pour faciliter la diffusion de textes réunis sur ce site tout en permettant le financement de l'impression de la revue au format papier.


En attendant, vous pouvez nous aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.


Vous inscrire sur ce site

Pour vous inscrire.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


Titre : Le Rwanda, la Bosnie et l’amiral Lanxade
671 signes + 1 document
  •  pdf, (290.1 ko)
À l’intérieur de la rubriqueN°9 • 2015
Popularité:  ++
Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.