Depuis bientôt treize ans, des plaintes ont été déposées en France à l’encontre de génocidaires présents sur le sol français. Malgré les nombreuses déclarations des responsables politiques de notre pays, les choses n’ont pas vraiment évolué. La dernière en date, en ce qui concerne le CPCR, est celle du Garde des Sceaux, monsieur Pascal Clément qui, le 5 mai 2006, n’hésitait à écrire : « Je tiens à vous assurer que la volonté du Gouvernement français est de voir ces procédures aboutir à la manifestation de la vérité. »

Cela reste toujours à prouver.

Inscrivez-vous pour lire cet article. C'est rapide et c'est gratuit!
Nous proposerons bientôt un formulaire de paiement à prix libre pour faciliter la diffusion de textes réunis sur ce site tout en permettant le financement de l'impression de la revue au format papier.


En attendant, vous pouvez nous aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.


Vous inscrire sur ce site

Pour vous inscrire.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


Titre : Le point sur les affaires judiciares en France
4683 signes + À l’intérieur de la rubriqueN°1 • 2007
Popularité:  ++
Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.