le massacre de Srebrenica

Le crime consensuel du général Janvier

Cette année 2015, au mois de juillet, cela fera vingt ans que la honte s’est abattue sur l’Europe qui laissera faire sous ses yeux, et en présence de ses soldats, le massacre annoncé des hommes de Srebrenica.

Huit mille morts, exterminés par les milices serbes sans qu’intervienne le contingent de casques bleus hollandais, qui était là, en théorie, pour protéger ce qui avait été proclamé « zone de sécurité », mais se sera vu refuser l’appui aérien qu’il demandait à l’OTAN pour résister à la pression serbe.

Il s’agissait en fait simplement de bombarder l’unique route par lesquels les forces serbes accédaient à Srebrenica.

Inscrivez-vous pour lire cet article. C'est rapide et c'est gratuit!
Nous proposerons bientôt un formulaire de paiement à prix libre pour faciliter la diffusion de textes réunis sur ce site tout en permettant le financement de l'impression de la revue au format papier.


En attendant, vous pouvez nous aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.


Vous inscrire sur ce site

Pour vous inscrire.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


Titre : Le crime consensuel du général Janvier
818 signes + 1 document
  •  pdf, (1.3 Mo)
À l’intérieur de la rubriqueN°9 • 2015
Popularité:  +++
Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.