Sur la participation Israélienne au génocide des Tutsi on ne retrouve que très peu d’articles, et essentiellement dans la presse israélienne et anglophone. Cependant les indices sont nombreux et pour la plupart on ne peut plus probants.

Des livraisons d’arme et de matériel, dès 1992 et jusque pendant le génocide, à la formation de la garde présidentielle – fer de lance du génocide – et des miliciens Interahamwe, l’état hébreux peut en effet difficilement cacher, autrement que par le maintien du secret défense, son soutien et ses liens avec le gouvernement et l’armée qui encadreront le génocide.

L’État israélien s’est déjà illustré, par le passé en fournissant des armes à des régimes pour le moins peu respectueux des droits humains - de l’Afrique du Sud, du temps de l’apartheid, au Soudan en passant par la Serbie, et comme on le sait maintenant aussi, au Burundi, depuis les années 1990.

Inscrivez-vous pour lire cet article. C'est rapide et c'est gratuit!
Nous proposerons bientôt un formulaire de paiement à prix libre pour faciliter la diffusion de textes réunis sur ce site tout en permettant le financement de l'impression de la revue au format papier.


En attendant, vous pouvez nous aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.


Vous inscrire sur ce site

Pour vous inscrire.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


Titre : La responsabilité d’Israël dans le génocide des Tutsi
1015 signes + 1 document
  •  pdf, (549.3 ko)
À l’intérieur de la rubriqueN°10 • 2016
Popularité:  +
Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.