9 mai 2009 - Conférence de Genève
Serge Farnel

Au cours de cette conférence, Serge Farnel propose une analogie mécanique de l’articulation entre l’attentat du 6 avril 1994 et le génocide des Tutsi qui s’en est immédiatement suivi.

Pour la première fois est fait état de ce que des soldats français auraient directement participé, en masse, au génocide des Tutsi, et ce à une date à laquelle ils n’étaient pas censés être présents au Rwanda. Devant la gravité des témoignages concordants (miliciens et rescapés) qu’il a recueillis au cours de son enquête en avril 2009 au Rwanda, Farnel affirme avoir aussitôt transmis les 70 heures constituant ces témoignages filmés à des experts de plusieurs pays.

Partie 1 sur 4 - Dans cette première partie, Farnel rappelle en quoi la question du lien entre l’attentat et le génocide a été au centre de la polémique post-génocidaire. Puis il rappelle brièvement le fonctionnement interne d’une horloge comtoise, ce aux fins d’en identifier ensuite les rouages à ceux de l’horlogerie génocidaire.


Mis en ligne par :   Serge Farnel

Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.