Entretien avec Alexis Sinduhije et Pancrace Cimpaye

Les représentants de la presque totalité de l’opposition burundaise se sont accordés pour constituer un front uni pour ouvrir une nouvelle page de l’histoire du Burundi.

Réunis à Addis-Abeba ils ont marqué leur détermination en actant la création du Conseil National pour le Respect de l’Accord d’Arusha et de l’État de Droit au Burundi (CNARED) la nuit du 31 juillet au premier août 2015.

La Nuit rwandaise donne la parole à l’un de ses porte-parole, Pancrace Cimpaye, ainsi qu’à Alexis Sinduhije, leader en exil d’un principaux partis d’opposition le Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie (MSD).

Inscrivez-vous pour lire cet article. C'est rapide et c'est gratuit!
Nous proposerons bientôt un formulaire de paiement à prix libre pour faciliter la diffusion de textes réunis sur ce site tout en permettant le financement de l'impression de la revue au format papier.


En attendant, vous pouvez nous aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.


Vous inscrire sur ce site

Pour vous inscrire.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


Titre :  Comment recréer un État de droit au Burundi ?
770 signes + 1 document
  •  pdf, (449.9 ko)
À l’intérieur de la rubriqueN°10 • 2016
Popularité:  +
Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.