18 avril 2014, de 10h à 22h
à la Maison de l’Afrique - 7 rue des Carmes (Paris)

2èmes RENCONTRES
DE LA NUIT RWANDAISE
18 avril 2014, de 10h à 22h
à l’IREA - Maison de l’Afrique
7 rue des Carmes - 75005 Paris

« La France a participé au génocide des Tutsi »

Le vendredi 18 avril 2014 de 10h à 22h se tiendront les secondes
Rencontres de La Nuit rwandaise
dans le cadre de la vingtième commémoration du génocide des Tutsi.

Une journée de débats et d’échanges autour de la participation française au génocide des Tutsi au Rwanda.

Invitation

PDF - 162.7 ko

Sont conviés tous les collectifs et associations, les partis politiques, les chercheurs et les citoyens désireux d’en finir avec vingt ans de négationnisme d’État.

Une masse impressionnante de témoignages et de documents sur les complicités françaises - militaires, politiques, diplomatiques, financières - a été à ce jour rassemblée par les journalistes et les chercheurs de nombreux pays, par les enquêteurs d’organisations humanitaires indépendantes ou mandatés par diverses commissions d’enquête et missions d’information, par les récits et témoignages des rescapé-e-s - et même de leurs bourreaux : il nous importe aujourd’hui d’en tirer les conclusions.

Nous vous invitons à débattre et échanger sur les voies que pourrait prendre l’action citoyenne pour sortir de vingt années de déni des responsabilités françaises.

Ce vendredi 18 avril, à partir de 10 heures, à la Maison de l’Afrique.

Programme :
(sous réserve de modifications)

10h - Ouverture. Présentation du programme de la journée ;

10h30 - Présentation du projet Rwanda Leaks, entreprise citoyenne de mise en ligne de tous les documents portant sur l’engagement français au Rwanda de 1990 à 1994 ;

11h - Présentation des Prix Stephen Smith de la désinformation.
Remise des prix. Appel à la mise en place d’un groupe de travail citoyen sur la désinformation ;
Les nominés 2014 : Pierre Péan (« pour l’ensemble de son œuvre ») et Human Rights Watch. Intervention de Richard Johnson, auteur de Rwanda, la trahison de Human Rights Watch.

12h - Pause déjeuner ;

13h30 - Introduction aux débats de l’après-midi ;

14h - RDC - Kivu : analyse de la situation au Congo, FDLR. Intervention de Gaëtan Sebudandi et Luigi Elongi ;

15h - Projection sur Bisesero, témoignages filmés de rescapé-e-s et de bourreaux sur la présence de « Blancs » et de « Français » le 13 mai 1994, pour le massacre des résistants du « ghetto de Varsovie » rwandais ;

16h - Débat : militaires étrangers, « blancs », « français », mercenaires ? Qui sont les hommes du 13 mai ? En présence de Bruno Boudiguet, auteur de Vendredi 13 à Bisesero et Françafrique 2012, la bombe à retardement ;

17h - Présentation de l’appel lancé par Survie pour la levée du secret défense sur l’intervention française au Rwanda de 1990 à 1994 ;

17h30 - Échanges sur la question de la participation française dans le génocide des Tutsi rwandais ;

18h - Conférence citoyenne : quelles conclusions découlent des faits rapportés ? Quelles initiatives citoyennes pour la reconnaissance de la vérité et que justice soit faite ? Comment sortir de la nuit rwandaise ?

19h - Alain Juppé et le génocide des Tutsi. Jean-Pierre Cosse, auteur de Alain Juppé et le Rwanda. Avec la participation d’Adelaïde Mukantabana et du collectif citoyen ayant interpelé Alain Juppé ;

19h30 - Collation, discussions et échanges.

20h - Prises de parole de rescapé-e-s sur le rôle de la France au Rwanda. Interventions de Vénuste Kayimahe, auteur de France-Rwanda : les coulisses du génocide, témoignage d’un rescapé et La chanson de l’aube ; de Yolande Mukagasana, auteure, entre autre, de Les Blessures du silence, et de L’ONU et le chagrin d’une négresse, et d’Eugénie Mukamugema, auteure d’Une vie au Rwanda, parmi tant d’autres ;

21h30 - Conclusions ; Perspectives citoyennes ;


IREA - Maison de l’Afrique
7 Rue des Carmes 75005 Paris
09 54 56 16 37

Mis en ligne par :   Webmaster
Documents joints

Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.