Serge Farnel

Jean Carbonare n’est plus. Celui a incarné la conscience française au
Rwanda – cette conscience qui aura tant fait défaut.

Il est l’homme
qui, devant des millions de téléspectateurs, aura dénoncé non seule-
ment la préparation génocide des Tutsi, mais aussi « notre pays, qui
supporte militairement et financièrement ce système ».

« Nous
sommes responsables », disait le président de l’association Survie.« 
On peut changer cette situation – si on veut. »Il y a un an, Serge
Farnel le rencontrait, pour la Nuit rwandaise.

Il découvrait alors
celui qui « faute d’être parvenu à mobiliser l’opinion » avant, était
retourné au Rwanda, après, pour fabriquer des briques pour les
maisons destinées à accueillir les veuves du génocide.

Hommage à Jean Carbonare


Mis en ligne par :   Serge Farnel

Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.