Beaucoup des documents cités dans ce texte proviennent des archives personnelles de François Mitterrand déposées à l’Institut François Mitterrand dont Hubert Védrine est le président1.

Récemment la Commission consultative du secret de la défense nationale (CCSDN) a opposé à Mme la juge Michon2 un avis défavorable à la déclassification de comptes-rendus de conseils restreints à l’Elysée de 1993 et de 1994 consacrés à la situation au Rwanda, dans un avis publié au Journal officiel (JO 14 décembre 2007).

Ces documents, qui font partie de ce fond d’archives, ont pourtant été mis à la disposition de Pierre Péan par l’Institut François Mitterrand et sans aucun doute à l’instigation d’Hubert Védrine pour rédiger Noires fureurs, blancs menteurs3.

Hubert Védrine serait donc coupable de divulgation de documents « secret défense ».

Au-delà du ridicule de cette situation, les auteurs signalent à leurs concitoyens ce scandale que des archives de l’exécutif français, relatives à des décisions extrêmement graves, ne soient pas mises dans le domaine public mais considérées comme la propriété de certains individus qui en ouvrent l’accès au gré de leurs besoins et de manière sélective4.

Inscrivez-vous pour lire cet article. C'est rapide et c'est gratuit!
Nous proposerons bientôt un formulaire de paiement à prix libre pour faciliter la diffusion de textes réunis sur ce site tout en permettant le financement de l'impression de la revue au format papier.


En attendant, vous pouvez nous aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.


Vous inscrire sur ce site

Pour vous inscrire.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


Titre : Hubert Védrine, gardien de l’Inavouable
142788 signes + 1 document
  •  png, (177 ko)
À l’intérieur de la rubriqueN°2 • 2008
Popularité:  +
Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.