Colonel de gendarmerie, il a fait Saint-Cyr. Il est attaché de défense et chef de la Mission d’assistance militaire d’août 1988 à juillet 1991. Il commande l’opération Noroît d’octobre 1990 à juillet 1991, hormis novembre 1990, où le commandement est confié au colonel Thomann.

Colonel de gendarmerie, il a fait Saint-Cyr. Il est attaché de défense et chef de la Mission d’assistance militaire d’août 1988 à juillet 1991. Il commande l’opération Noroît d’octobre 1990 à juillet 1991, hormis novembre 1990, où le commandement est confié au colonel Thomann.


Il partage l’idéologie génocidaire qui voit dans la tentative des exilés tutsi de rentrer au pays leur volonté de reprendre le pouvoir perdu en 1959.

Cependant, il avertit Paris dès le 12 octobre 1990 d’un risque de génocide. Plus précisément, le lendemain il évoque l’action des groupes d’autodéfense qui massacrent les Tutsi suspects avec des arcs et des machettes dans la région de Kibilira. Il reconnaît que s’il n’y avait pas eu d’interventions étrangères en 1990, l’armée rwandaise aurait été vaincue. Devant la MIP il dira que dans l’armée rwandaise, les procédés d’élimination sont admis.

Il quitte le Rwanda en 1991, avant la fin de son contrat et cultiverait des roses dans le sud de la France.

Quoi qu’il ait fait, le colonel Galinié ne peut être accusé de génocide, la période 1990-1991 étant en dehors de la saisine du TPIR et antérieure à l’entrée en vigueur du crime de génocide dans le code pénal français.


Pour plus d’informations (sources, documents), voir l’article de Jacques Morel Portraits des 9 militaires français ayant porté plainte contre La Nuit Rwandaise

  1.  Derniers articles
 Le rôle de quelques Officiers militaires Français dans le Genocide commis contre les Tutsi de 1990 à 1994
Dr Jean Damascène BIZIMANA, CNLG
Implication française dans le génocide   Ci-dessous l’article du Dr Jean Damascène BIZIMANA, « Le rôle de quelques Officiers militaires (...)  
 Appel de la décision d’annulation des plaintes contre La Nuit rwandaise
Procès contre les officiers français engagés au Rwanda
Communiqué   7 des neufs officiers plaignants, Hogard et Rosier s’étant désistés, ont fait appel de la décision (...)  
 Les neuf plaintes des militaires contre la revue La Nuit rwandaise sont déclarées nulles
Exceptions de nullités soulevées par la défense du Nouvel observateur
Communiqué   L’avocate de la revue La Nuit rwandaise, Laure Heinich-Luijer, nous informait, ce 5 avril, que (...)  
 Le procès en diffamation des 9 officiers français contre la revue La Nuit Rwandaise
Plaidoiries les 23 et 24 avril au Tribunal de Grande Instance de Paris
Procès contre la revue La Nuit rwandaise   Plus d’informations et les dernières actualités sur ce procès sur le site www.lanuitrwandaise.org/proces  
 Vers le Nuremberg des responsables français engagés au Rwanda ?
L’implication française dans le dernier génocide du XXe siècle
Procès des officiers français contre La Nuit rwandaise   Une étape vers le Nuremberg des responsables français engagés au Rwanda - pour la vérité sur la (...)  
 9 officiers supérieurs français portent plainte contre La Nuit rwandaise
les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi au Rwanda
Comité pour la vérité et la justice   Le Comité pour la vérité et la justice sur les responsabilités françaises dans le génocide des Tutsi (...)  
 Portraits des 9 militaires français ayant porté plainte contre La Nuit Rwandaise
Jacques Morel   Nous présentons ici les portraits des neufs plaignants ; une note réalisée dans l’urgence par (...)  
Aidez-nous !

Aider à financer l'impression de La Nuit rwandaise en achetant un exemplaire papier - sur le site des éditions Izuba - ou en faisant un don.