Michel Sitbon

L’interview de l’amiral Lanxade

Curieux document – le vieil amiral, ancien grand patron de l’armée, acceptant en quelque sorte de « se lâcher », considérant que le « devoir de réserve » n’est plus de mise si longtemps après. Et parlant là extensivement pour la première fois, à notre connaissance, depuis son audition devant la Mission d’information parlementaire en 1998.

Il est aujourd’hui, sans contestation possible, le principal responsable vivant de l’action entreprise par la France au Rwanda. On ne peut que le remercier d’avoir accepté de répondre. Qu’il nous pardonne si nous sommes obligés ici de relever dans ce témoignage ce qui nous semble poser question. Sans plus détour, allons à l’essentiel : il explique « comment ça s’est passé ».

Or on est en droit de s’étonner de l’imprécision de son information, à moins que ce soit sa mémoire qui lui joue des tours. Tout d’abord, dit l’Amiral, avant le 6 avril 1994, « le FPR et Kagame contrôlaient le gouvernement, avec la présidence d’Habyarimana ». Affirmation curieuse quand on sait que le gouvernement d’Agathe Uwilingiyimana, au premier trimestre 1994, était un gouvernement de transition dans l’attente de la mise en place du gouvernement convenu par les accords d’Arusha, que devait présider Faustin Twagiramungu (...)

 l_interview_de_le_l_amiral_lanxade.pdf

Mis en ligne par Michel Sitbon
 8/04/2016

 Documents

 l_interview_de_le_l_amiral_lanxade.pdf
PDF 

Vos commentaires


N°10 • 2016

La Nuit rwandaise 10 - avril 2016 ISBN : 979-10-93440-21-7 EAN : 9791093440217 10 euros
LNR

Le 28 août 2000, l’accord d’Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi, signé après deux années de médiation de l’ancien président sud-africain Nelson Mandela, enrayait la logique d’une trop longue guerre civile. Cet accord ouvrait au peuple burundais l’espoir de vivre dans un pays démocratique (...)

Luigi Elongui , Jean-Luc Galabert

Depuis octobre 2014, à Beni, dans le Nord-Kivu, une série interminable de massacres à la machette ciblant la communauté Nande a fait plus de 700 victimes. Alors que les violences font tâche d’huile depuis quelques mois en impliquant les territoires de Lubero, Walikale, Rutshuru et Masisi, où des (...)

Augustin Gatera

S’« il n’est pas de sauveur suprême », comme dit la chanson, et bien que « nul n’est irremplaçable », les Rwandais ont massivement décidé de permettre au président Kagame de pouvoir les représenter à nouveau, à la fin de son second mandat. La politique intérieure rwandaise n’est évidemment pas le sujet de (...)

LNR

Sur la participation Israélienne au génocide des Tutsi on ne retrouve que très peu d’articles, et essentiellement dans la presse israélienne et anglophone. Cependant les indices sont nombreux et pour la plupart on ne peut plus probants. Des livraisons d’arme et de matériel, dès 1992 et jusque (...)

Florence Hartmann

Par ses enquêtes rigoureuses sur les crimes commis en exYougoslavie, Florence Hartmann a contribué à la création du Tribunal Pénal International pour la Yougoslavie (TPIY) en 1993. Vingt-trois ans plus tard sa dénonciation des pressions des grandes puissances sur la justice internationale et des (...)

François Graner

L’amiral Jacques Lanxade a été conseiller militaire du président François Mitterrand de 1989 à 1991 ; puis chef d’État-Major des armées françaises (CEMA), c’est-à-dire « patron » des armées, de 1991 à 1995. Il a écrit son autobiographie1 sur cette période, qui couvre les interventions militaires françaises au (...)

 La Nuit rwandaise | 2000 · 2020