Antoine Mugesera

Ingérences des Militaires belges au Rwanda en 1963-64

Introduction à un document du conseil de cabinet du gouvernement belge daté de 1964. Antoine Mugesera resitue ce document dans son contexte pour en prendre toute la teneur.

L’ingérence militaire belge dans les affaires intérieures du Rwanda a connu trois phases : c’est d’abord durant l’époque coloniale (1916-1958), c’est ensuite durant les massacres des Tutsi au cours de « la jacquerie » de 1959-1961. C’est enfin la période qui a suivi immédiatement l’indépendance de 1962 à 1964. Nous parlerons principalement de massacres des Tutsi par des officiers belges en 19631964.

Suite à la défaite allemande de 1914-1918, la Belgique hérita du système de la Société des Nations, le territoire du Rwanda-Urundi qu’elle administra sous le régime d’occupation jusqu’en 1925. Par la suite, le Rwanda-Urundi n’eut pas droit de posséder sa propre armée.

C’est celle du Congo Belge, dite Force Publique encadrée par les officiers et gradés belges, qui servit à asseoir et à renforcer la colonisation belge sur le Rwanda. C’était une armée d’occupation

 ingerence_des_militaires_belges_au_rwanda_en_1963-64.pdf (...)

Mis en ligne par Antoine Mugesera
 9/04/2016

 Documents

 ingerence_des_militaires_belges_au_rwanda_en_1963-64.pdf (...)
PDF 

Vos commentaires


N°9 • 2015

La Nuit rwandaise n°9 - 4 Juillet 2015
Yves Mintoogue , Luigi Elongui

Retour sur une œuvre axée sur le processus de décolonisation « contrôlé » dans ce pays d’Afrique Centrale. Un livre qui pose des questions de fond sur la méthode d’approche à l’étude de la période de passage de la colonisation aux « Indépendances ». Publié en 2011, l’ouvrage Kameroun ! Une guerre cachée (...)

Michel Sitbon

100 ans après le génocide des Arméniens en Turquie, l’Allemagne n’a toujours pas eu à répondre de ses responsabilités du degré de la co-perpétration, très semblables aux responsabilités française au Rwanda. Nous ne proposerons pas ici une étude complète de cette question quasiment inconnue, en France, et (...)

Ivar Petterson

Extraits du livre de Jean-Franklin Narodetzki, « Nuits serbes et brouillards occidentaux », paru en 1999 aux éditions L’Esprit frappeur. Ayant travaillé bénévolement en tant que psychanalyste à l’hôpital Kosevo de Sarajevo durant la guerre, de 1992 à 1993, Jean Franklin Narodetzki a observé de multiples (...)

Ivar Petterson

Quelques erreurs significatives dans une Histoire de la Bosnie et Herzégovine, produite par l’université pour le compte du gouvernement suisse, donnent l’occasion à Ivar Petterson, de l’association Solidarité-Bosnie Suisse, de faire le point sur cette histoire de la guerre en Bosnie. Quelques erreurs (...)

Ivar Petterson

« Le génocide consiste à commettre certains actes dans l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux. Ces actes sont les suivants : meurtre de membres du groupe, atteinte à l’intégrité physique ou mentale de membres du groupe, soumission intentionnelle (...)

François Graner

La France et son armée sont accusées d’avoir aidé des génocidaires en connaissance de cause, à la même époque, au Rwanda et en Bosnie. Le présent article examine et recoupe des sources officielles et militaires, dont celles émanant de l’amiral Jacques Lanxade. Celui-ci dirige l’armée en bénéficiant d’une (...)

 La Nuit rwandaise | 2000 · 2020